Prendre une garantie de protection juridique pour se prémunir des problèmes

Un homme prudent en vaut deux dixit l’adage. En effet, dans la vie, les litiges ne manquent pas. Ils peuvent vous tomber dessus sans que vous vous y attendiez. Cependant, avec une protection juridique, vous pouvez éviter plusieurs problèmes. Mais à quoi consiste exactement une protection juridique.

Une protection juridique : une barrière de défense

L’assurance protection juridique permet à un assuré de se faire représenter dans le cas où il a un procès avec un tiers. Elle lui permet également d’être informé sur ses droits et devoirs par des juristes spécialisés. Il peut également bénéficier d’une intervention amiable en cas de litige. Cependant, l’assuré a le droit de choisir l’avocat qui va le représenter. L’assureur ne peut pas lui en imposer un.

L’assuré a le droit de choisir l’organisme auquel il veut souscrire son contrat de protection juridique. Généralement, il s’agit d’une protection générale, mais pour être certain, l’ensemble des risques couverts doit être cité dans le contrat. La protection juridique entre en compte dans le champ d’application d’un contrat habitation, santé ou automobile. Elle se pratique également dans le monde bancaire. La protection juridique est alors nécessaire pour se protéger contre le vol ou une utilisation frauduleuse.

Le rôle de la protection juridique

Le rôle de la protection juridique est aussi bien informatif, juridique et financier.

  • Elle permet de vous faire bénéficier des conseils et des informations juridiques
  • Elle intervient pour obtenir une résolution amiable dans un litige. Elle permet de vous représenter en cas de procès.
  • Elle garantit la prise en charge des frais de justice dans la limite de remboursement en cas de risque.

Avec une assurance protection juridique, vous n’aurez pas alors à vous soucier sur les honoraires d’avocats ou d’autres experts. Vous n’aurez pas également à chercher un avocat si celui proposé par votre assureur vous convient. En ayant une protection juridique, vous n’aurez aucun souci en cas de litige ou d’un procès.

Dans quel cas utiliser votre protection juridique

Généralement, une protection juridique intervient si vous êtes poursuivi par un tiers ou dans le cas contraire si vous engagez une poursuite contre une tierce personne. Cependant, selon le contenu de votre contrat, il peut y avoir des exclusions. Si c’est le cas, elles sont mentionnées dans le contrat.

Avant de prendre en mains votre dossier, l’assureur doit d’abord avoir votre accord. C’est-à-dire que vous lui donnez le plein pouvoir pour régler votre problème. Par ailleurs, vous n’êtes pas forcément obligé de demander de l’aide auprès de votre compagnie d’assurance si vous jugez qu’il ne s’agit pas d’un gros problème.

La protection juridique concerne uniquement les dépenses liées au litige. Mais si vous êtes condamnés à payer des indemnités ou des dommages, vous devez vous en acquitter. L’assurance ne couvre pas cette partie.

Comment savoir si un avocat fait du bon travail

Il est souvent difficile pour un client de savoir si un avocat fait du bon travail. Mais si vous pensez que la capacité de votre avocat laisse à désirer, enquêtez – avant qu’il ne soit trop tard.

Communiquer

Si votre avocat ne semble pas travailler sur votre dossier, parlez-en à votre avocat et expliquez-lui vos préoccupations. Les avocats peuvent souvent sembler déborder, sans pour autant négliger votre affaire. Si vous ressentez le moindre doute donc, n’hésitez pas à lui en faire part.

Obtenez votre dossier

Plusieurs cas peuvent se montrer à vous :

  • Si vous ne pouvez pas savoir ce qui a (et n’a pas) été fait, vous devez mettre la main sur votre dossier. Vous pouvez le lire dans le bureau de votre avocat ou demander à votre avocat de vous envoyer des copies de tout, toute la correspondance et tout ce qui est déposé auprès du tribunal ou enregistré auprès d’un organisme gouvernemental.
  • Si vous avez déjà mis fin à votre relation avec l’avocat, vous avez besoin de votre dossier pronto pour vous assurer que tous les délais sont respectés, que les erreurs sont réparées et que l’affaire continue de progresser. Si l’avocat ne répond pas et que l’affaire implique une action en justice, rendez-vous au palais de justice et consultez votre dossier, qui contient tous les documents qui ont effectivement été déposés auprès du tribunal.
  • Si vous avez engagé un nouvel avocat, demandez-lui de l’aide pour obtenir votre dossier. Demandez également de l’aide à votre barreau. Si cela ne fonctionne pas, en dernier recours, vous devrez peut-être poursuivre votre avocat devant la Cour des petites créances, demander au tribunal de l’argent pour vous dédommager pour ce que vous avez dépensé pour refaire le travail dans le dossier ou essayer d’obtenir le dossier.

Recherche

Si vous n’êtes pas satisfait des décisions stratégiques de votre avocat ou des arguments avancés par l’avocat en votre nom, vous pouvez même aller à la bibliothèque de droit et faire quelques lectures pour vous renseigner sur votre problème juridique.

Obtenez un deuxième avis

Si vous avez de sérieux doutes sur la façon dont votre dossier est traité, consultez un deuxième avocat. Les deuxièmes opinions sont relativement peu coûteuses – une heure ou deux du temps d’un avocat passé à vous parler, plus tout le temps consacré à l’examen des documents. Et ils sont souvent très précieux pour vous aider à décider de rester avec votre avocat actuel ou de changer pour quelqu’un de mieux adapté à la tâche. Plus vous en direz et montrerez au deuxième avocat votre cas, plus vous obtiendrez de bons conseils pour savoir si votre cas est traité correctement et ce qui pourrait être fait différemment. Gardez à l’esprit, cependant, qu’il n’y a pas deux avocats qui traitent une affaire exactement de la même manière, et qu’un deuxième avis est généralement un examen superficiel, pas une analyse complète.

Proudly powered by WordPress
Theme: Esquire by Matthew Buchanan.